De la passion à la création

En tant que militaire, j'ai eu l'opportunité de partir à la pension à l'âge de 56 ans. Mon projet de pension consistait à fabriquer de la bière, une passion partagée avec Renaud, un ami de longue date.

Soucieux de m'armer des connaissances nécessaires, je me suis donc inscrit à la formation de « Chef d'entreprise en micro-brasserie » dispensée à l'IFAPME de Villers-le-Bouillet. J'y ai rapidement pris goût et finalement trouvé une activité riche en plaisir et en créativité pour les nombreuses années à venir.

En élève assidu, j'ai commencé à brasser et élaborer des recettes dans mon garage. Avec l'aide des compétences gustatives de Renaud, zythologue de formation, nous avons perfectionné une recette et la Scélérate a vu le jour.

Le produit a rapidement rencontré un vif succès et des professionnels en la matière nous ont franchement conseillé de la commercialiser. Nous avons donc créé une société en y ajoutant les compétences de traducteur et d'informaticien de mes deux fils, tous deux ravis de participer à la naissance d'une entreprise familiale. La SRL Hopseïdon naissait le 3 octobre 2019.

Dans la foulée, un second produit a été élaboré et vite commercialisé, une blanche aux saveurs d'agrumes et de sauge, la Déferlante.

Actuellement nos bières sont brassées chez Grain d'orge, où je participe activement au brassage et à l'embouteillage. La seconde étape sera, dès que les fonds nécessaires seront réunis, de nous doter de notre propre outil pour brasser en interne.

En attendant, l'élaboration de nouveaux produits continue et trois recettes supplémentaires sont déjà finalisées. Nous comptons les commercialiser dans le futur.

L'équipe Hopseïdon

Thomas « L'informaticien » - Renaud "Le Zythologue" - Raoul "Le Brasseur" - Thibaud "Le Traducteur"



Saviez-vous

Depuis le 30 Novembre 2016, la bière belge s'inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité?

La Belgique produit plus de 1500 types de bières reconnues dans le monde. Il y a plus de 300 brasseries toujours en fonction qui produisent de la bière. Des dizaines d’associations de connaisseurs de bière ou zythologues, sont réparties dans le pays. Ces personnes montrent leur passion pour cette boisson fabriquée essentiellement à base d’eau, d’orge, de houblon et de levures.

Force est de constater que les Belges, et bon nombre d'étrangers, sont de plus en plus intéressés par des produits du terroir et artisanaux, qui ont du goût et une histoire. Tous les scandales de l'agroalimentaire ainsi que la dernière crise sanitaire ont renforcé ce sentiment de vouloir consommer local.

C'est, ici, à Embourg , qu'Hopseïdon a été pensée, créée et développée. La Scélérate et la Déferlante sont le fruit de multiples petits brassins répétés et affinés dans une cave de la rue de Grady. Partagez notre passion, notre histoire et apprêtez-vous à déguster un produit sain, naturel, et surtout proche de chez vous.

.

La légende d'Hopseïdon

Afin de satisfaire les curieux ou avides d'informations, je vais vous conter l'histoire d'Hopseïdon.

Dans des temps très reculés vivait, par-delà les mers, un dieu méconnu mais combien sympathique. Grâce à de valeureux marins, la légende d'Hopseïdon nous est parvenue au rythme des méandres des conteurs de l'antiquité. Demi-frère de poséidon et Dionysos, notre Hopseïdon devait hériter d'un bien lourd passif génétique. Si la nature l'avait généreusement gratifié du corps d'athlète de Poséidon, elle l'avait par contre accablé de tous les excès, folies et démesures de Dionysos.

Fastes, libertinages, boissons et ivresses en tout genre alimentaient son quotidien. Quelque fois, certains lendemains s'avéraient plus difficiles que d'autres, et Hopseïdon profitait de l'émergence de quelques terres pour récupérer des frasques de la veille.

Une île particulière, loin des regards, où poussait des lianes aux effluves agréables l'attirait plus que d'autres. Il s'y réhydratait volontiers d'une infusion d'eau, de céréales et desdites plantes. L'avenir nous apprendra que ce remède des dieux n'était autre qu'une infusion "d'humulus lupulus", plus connue dans nos régions sous le nom de "houblon".

La légende ne révèle pas si Hopseïdon était bien son nom ou s'il s'agissait d'une extrapolation des marins

...

...ou pas

...

Si la légende d'Hopseïdon, née dans l'esprit débordant de créativité d'un brasseur, a retenu votre attention et peut-être dessiné l'ébauche d'un sourire, je m'en vois ravi.

Plus sérieusement, ce nom provient bien de la contraction de « Hop » (houblon en anglais) et « Poséidon ».

De là a devenir le dieu du houblon il reste encore un long chemin à parcourir, quoique...

RB